Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
LOU PICHIN TAP

LOU PICHIN TAP

LES SAVEURS DU MONDE DE LA TERRE A LA TABLE Rejoignez-nous sur ce blog consacré aux saveurs des cuisines Niçoise, Provençale et du monde dans tout ce qu'elles ont de simple et de véritable. Pas de master chef ici ou de meilleur patissier on partage les recettes dans leurs multiples variantes en respectant les terroirs et les traditions et si possible les saisons. Commentez , donnez votre avis sans crainte s'il est constructif et partagez vos recettes je les publierais en vous créditant bien sur ...

Publié le par tonton gégé
Publié dans : #INFOS VIE PRATIQUE

Et voila !!! C'est la fin. Cette année nous aurons eu la chance et la tristesse nostalgique de vivre le dernier festival du jazz à Nice organisé dans les arènes de Cimiez, un lieu magique pour cette manifestation si rîche en belles émotions.

Pour tout un tas de raisons de sécurité, économique, touristique et puis de toute façon nous n'avons pas le choix, le festival impossible à imaginer ailleurs que dans les arènes se déroulera ailleurs, vraissemblablement au jardin Albert 1er dés l'année prochaine.

La raison principale invoquée par la mairie pour ce changement et qui inquiète les amoureux du jazz er des arènes est la découverte récente suite à une campagnes de fouilles des vestiges d'une route pavée qui remonterait au premier siècle de notre ère et à la volonté de la mairie de préservez et restaurer le pâtrimoine culturel.

Ces arènes romaines en voie de restauration ont livré un petit trésor caché sous à peine 70cm de terre, un dallage en plaques de schistes, les vestiges d'une route...

Les arènes avaient déja fait l'objet d'une campagne de réhabilitation il y a quelques mois par le nettoyage et le dégagement des ruines de la végétation qui les enserraient et menaçaient de les dégrader, cette fois c'est la mythique organisation du Nice Festival de jazz qui va devoir allez jouer plus loin...

Nous sommes tristes, nostalgiques mais pleins d'espoir sur la possibilité de touver un compromis entre la protection nécessaire du patrimoine et la possibilité d'adapter l'orgnisation du festival à de nouvelles exigences...

 

Commenter cet article